Le château de ma tante

          Je me rappelle des vacances de l’an passé, qui resteront gravées dans ma mémoire, à tout jamais. Un jour de pluie, je reçus une terrible lettre dans laquelle on m’annonçait la mort d’un proche que je ne nommerai pas, par pur respect. On m’invita en Angleterre pour une cérémonie en son honneur, j’en profiterai donc pour revoir mes parents en ces jours de deuil. Je rehaussai mes lunettes en songeant à cet événement. Je m’empressai de préparer mes affaires afin de partir pour Manchester et voir un pays qui me semblait merveilleux mais qui me réservait bien des surprises.

           A peine parti, les angoisses commencèrent : ma malheureuse voiture venait de rendre l’âme. A mon arrivée, je m’imaginais déjà sous le soleil d’automne, dans les célèbres bus que l’on peut trouver dans les nombreuses rues mais soudain, le coup de tonnerre me fit revenir à la triste réalité. Les maisons inhabitées et délabrées me procuraient des frissons de peur et des sensations de terreur. Je m’empressai de quitter cet étrange endroit pour rejoindre mes parents non loin de là. Enfin, je parvint à trouver la demeure. Au loin, je vis une étrange silhouette qui traversait la chambre de la maison et qui se jetait avec agilité par l’étroite fenêtre. Après de vaines discussions et des échanges avec mes parents, attristés par le décès de ma tante. Je pris la décision d’emménager pour quelques jours dans le lugubre château appartenant à ma défunte tante. Cette immense demeure était composée de nombreuses salles entièrement vides qui ne servaient strictement à rien. La première partie de la nuit se passa paisiblement aux cotés d’une créature sombre mais de bonne compagnie. Quand les douze coups de minuit retentirent, la sonnerie de cette maudite horloge me réveilla en sursaut. La chambre me semblait étrange, elle était remplie de la fameuse collection de poupées en porcelaine de ma tante.

          Le lendemain matin, je fus pris d’une douloureuse migraine. Etait-ce dû à la fatigue ressentie la veille ou au stress acquis durant ces derniers jours ? Je m’apprêtai à partir mais au même moment, quelqu’un frappa à la porte. Je voulus ouvrir mais, à ma grande surprise, il n’y avait personne. C’était probablement un mauvais tour causé par mon imagination ! De retour dans la pièce principale, je fus tout chamboulé, tous les objets avaient changé de place, les fleurs étaient cisaillées, les foulards flottaient dans l’air, le chat décapité en petits morceaux sur le sol. Je fus choqué devant cette scène de crime. Ce soir-là, j’étais très perturbé par tous les événements survenus dans la journée mais la fatigue l’emporta. De nouveau je fus réveillé par cette sinistre horloge qui retentit aux douze coups de minuit. Étrangement la sonnerie semblait ne pas s’arrêter. J’ouvris donc les yeux. Etait-ce un mauvais rêve ? C’est ce que j’espérais !  Une mystérieuse lumière violette m’éblouit. Je m’apprêtai à arrêter cette horloge quand je vis tout le château s’animer. Les poupées se mirent à danser dans le hall d’entrée, des animaux empaillés s’animèrent, des portraits discutèrent entre eux, les nombreuses statues se mirent en mouvement mais curieusement, tout cela avait l’air très naturel ! Une chose m’interpela plus que tout autre : le fantôme de ma chère tante. Serait-ce une hallucination ? Cela ne pouvait être elle, pourtant il lui ressemblait tant… J’étais en pleine interrogation lorsqu’une force surnaturelle me fit avancer jusqu’à elle. je lui adressai la parole pour me convaincre que tout cela était réel. Après quelques échanges, je compris la situation. Ma tante avait été empoisonnée par une personne qui lui en voulait beaucoup. Pour se venger et trouver la paix, elle était résolue à éliminer tous les gens malveillants qui séjourneraient au château. Lorsqu’elle m’aperçut, elle me donna une magnifique parure en or.

          Soudain mon réveil sonna ce qui me fit sursauter. Cela n’était qu’un vulgaire et simple rêve. Je me rendis dans la salle de bain pour me rafraichir le visage. En me regardant dans le miroir, je fus troublé : la parure en or de ma tante était à mon cou.

Elèves de 4ème

Commentaires (1)

SOUFFLET
  • 1. SOUFFLET | 29/04/2016
Belle histoire avec une fin très réussie !
Continuez votre style est déjà bien développé.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 07/04/2016

×