Londres animé

Londres animé

 

Je suis actuellement en voyage à Londres. Aujourd'hui, c'est Halloween et je ne sais pas quelle terreur m'attend. Je ne suis pas en pleine forme mais jamais je ne manquerai cette fête ! La ville est orange : Big Ben, la grande horloge, est décorée avec des guirlandes lumineuses qui reflètent dans l’eau, et les gardes de Buckingham Palace sont habillés en orange. Les cris des passants effrayés face aux citrouilles démoniaques résonnent au loin. La nuit est déjà tombée et le ciel commence à être gris. La lueur des lanternes pendues au dessus des routes donne une ambiance chaleureuse aux quartiers de Londres. Les marchands sont installés sur les places et vendent des accessoires d'Halloween. Comme de nombreux visiteurs, je vais acheter un souvenir. Je choisis un bracelet noir et orange sur lequel est gravé « Londres ». Le temps est à la pluie et les touristes commencent à s'agiter pour rentrer chez eux.

 

            Je suis à présent seule dans l'obscurité. Le ciel est étrangement sombre et il pleut. Les stores des marchands sont clos et la ville est extrêmement silencieuse. Les lanternes pendues au dessus de moi sont mouillées et n’ont plus aucune allure. Je peux seulement entendre le bruit des gouttes qui tombent sur le sol. Je crois que je rêve. Big Ben est placée juste derrière moi ! Elle a bougé, ce n’est pas possible ! Je regarde autour de moi, cherchant quelqu’un qui pourrait m’aider, mais il n’y a personne ! Au loin, j’aperçois London Eye, la grande roue, qui tourne de plus en plus vite, emportant le feuillage des arbres avec elle. Les lanternes pendues au-dessus de moi, à nouveau sèches, bougent et s'envolent. Les citrouilles prennent vie, leurs visages bougent et j’entends un rire démoniaque. Le Palais de Buckingham se déplace à son tour, laissant ses gardes faire de nombreux pas de danse avec un partenaire imaginaire. Suis-je en train de faire un cauchemar? A chaque fois que je me retourne, le bâtiment qui était derrière moi disparaît.

           

Les citrouilles me suivent, je suis obligée de fuir. Je me retourne, elles ne sont plus là. Je commence à paniquer : je suis seule dans le noir, alors que des évènements étranges se passent. London Eye tourne encore plus vite et j'ai peur de m'envoler. Ses cabines bougent dans tous les sens et commencent à se décrocher. La grande roue est maintenant décrochée de son axe et roule bruyamment dans les rues. Ses cabines sont visibles au dessus des immeubles. Étrangement, il n'y a aucune trace de vie, je suis seule, il n’y a personne aux alentours. Je ne sais pas où aller, la peur m’envahit. Les aiguilles de l’horloge Big Ben sont folles, elles tournent dans le mauvais sens sans s’arrêter. Un bruit incessant qui fait « TIC-TAC » résonne et je ne sais pas si mes oreilles vont supporter ce bruit encore longtemps. Les gardes du Palais de Buckingham dansent sur le rythme des cabines de la grande roue qui frappent le sol. Je regarde ma montre, il est 23h59.

 

            D'un coup, tout s’arrête, il n’y a plus aucun bruit. Je me réveille brusquement dans mon lit, je suis perdue. Je regarde mon réveil, il est précisément 00h01. Je sens quelque chose autour de mon poignet. C'est impossible. Le bracelet noir et orange que j'ai acheté est à mon poignet. Je ne comprends pas ce qui m'arrive. Mon front est brûlant et j'ai chaud, je ne me sens pas bien du tout, j’ai le tournis. Avec beaucoup de mal, je réussi à me lever. En regardant par la fenêtre, j'aperçois les touristes, visiblement sereins. Le temps est triste dans la nuit. La question plane en moi : est-ce que ces bâtiments ont réellement bougé ? En regardant London Eye, je me rends compte qu'elle me fait des clins d'œil. Hélas, je devrais retourner me coucher, je ne vais pas bien.

Flucie

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 02/04/2016