Terreur à la gare

Terreur à la gare

 

Les quelques lignes qui vont suivre sont les derniers écrits, extraits du journal intime de notre fils. Nous sommes ses parents et nous avons ressenti le besoin de vous les livrer.

26 décembre 2005

« Cher journal, je vais te raconter ce qu’il m’est arrivé le week-end dernier.

J’étais invité, avec mes parents, à passer un week-end à Londres chez des amis. Nous avions pris le train tard dans la soirée. Fatigués, nous étions arrivés à la gare en pleine nuit. On entendait la pluie qui tombait sur le toit avec force et le vent qui soufflait très fort : une tempête semblait s’abattre sur Londres. Curieux et distrait, j’observai sun instant le train alors que mes parents récupéraient nos bagages. Tout à coup, alors que je me retournais pour leur parler, ils avaient disparu.

Une peur effroyable m’envahit, je me retrouvais seul, abandonné dans cette immense gare inconnue et déserte. Je regardais autour de moi, personne. J’entendais uniquement le bruit de la pluie et du vent. Je voyais des pigeons qui picoraient des miettes et des papiers qui volaient dans tous les sens. J’avais l’impression d’être seul sans l’être vraiment. Je sentais des ombres qui m’observaient. Mais cela devait être la fatigue. Tout à coup, la grande horloge se mit à danser pour annoncer quatre heures. Le distributeur de billets rejeta tous les billets, le panneau d’affichage commença à disjoncter, les rails se décollèrent et toutes les petites lumières s’éteignirent. Je ne savais plus quoi penser.

Soudain, un clochard, venu de nulle part, avec un gros chien, s’avança vers moi. Etait-ce la réalité ou une hallucination ? Quand l’homme arriva près de moi, il m’invita à danser, j’étais bouleversé mais, sous le choc de la peur et du stress, je me laissais prendre les mains par ce personnage qui me paraissait complètement fou. Je tombais peu à peu sous son emprise. Je sentais que je ne contrôlais plus rien, je n’étais plus moi-même. Je finis par faire la fête toute la nuit.

Le lendemain matin, je me réveillai en sursaut, sur un banc, près du quai, avec un énorme chien à mes cotés. J’eus peur de lui. J’étais complètement bouleversé et très fatigué. Que m‘était-il arrivé ? Avais-je rêvé ? Où était le clochard ? et mes parents ? Je sortis de la gare constatant que tout était redevenu normal, cela me faisait bizarre et m’effrayait. Le chien me suivait toujours. J’avais l’impression qu’il m’appréciait, il ne me lâchait plus. Je devais absolument retrouver mes parents. Je marchais, à la recherche d’une personne susceptible de m’aider dans mes recherches. Je continuais ma route, dans cette matinée glaciale et angoissante, en me demandant encore comment cela était possible. Je finis par trouver un poste de police où on me questionna sur l’identité de mes parents… un quart d’heure plus tard, ces derniers arrivèrent au poste.

Mes parents apeurés et inquiets me ramenèrent chez moi. En rentrant, ils me firent m’allonger sur le canapé et je leur racontai ce qu’il m’était arrivé. Ils ne me croyaient pas. Pour eux, j’étais encore sous le choc. J’étais très fatigué, je me sentais de plus en plus mal. Mes parents décidèrent de m’amener à l’hôpital. Arrivé là bas, les médecins m’examinèrent et constatèrent que mon cœur était très faible. Mes parents refusaient toujours de me croire, ils répétaient sans arrêt que je m‘étais juste endormi et que j’avais fait un mauvais rêve. Avaient-ils raison ?  Non ! J’étais persuadé que tout était réel. Preuve à l’appui le chien rencontré à la gare était toujours à mes côtés.

1er janvier 2006

Une semaine s’est écoulée depuis les événements mais mon état ne s’améliore pas  je me sens toujours aussi faible, mon cœur m’empêche de rentrer chez moi… »

Notre fils décéda mystérieusement, quelques heures plus tard. Nous avons trouvé son journal intime à ses cotés, sur son lit. Bouleversés par son contenu, nous avons décidé de vous le raconter.

Antonin et Tom

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 09/04/2016

×